Tout savoir sur l'infection pulmonaire
infection-pulmonaire-11.jpginfection-pulmonaire-12.jpginfection-pulmonaire-13.jpginfection-pulmonaire-14.jpginfection-pulmonaire-15.jpg

Infection pulmonaire

Infection pulmonaire

Une infection pulmonaire n’est jamais une chose bénigne. Parce qu’elle loge dans l’une des parties essentielles de notre anatomie, en l’occurrence les poumons et les bronches, elle peut, si elle n’est pas correctement traitée et dans les plus brefs délais, occasionnée des dégâts importants, voire même mortels. Pneumonie, bronchite, pneumopathie, abcès du poumon, autant de maladies de degrés divers qui découlent d’une infection agissant au niveau de vos poumons.

infection pulmonaireLes éléments déclencheurs d’une infection pulmonaire sont légion, mais la plupart du temps ils sont dus à soit à des virus, à des microbes, à des bactéries ou encore à des parasites qui s’infiltrent dans nos poumons et, selon leur vigueur et leur résistance, provoquent des troubles de notre appareil respiratoire. Les symptômes inflammation pulmonaire se déclinent de la sorte : une respiration sifflante et irrégulière, une respiration anormalement rapide, des douleurs au niveau du thorax, des palpitations, de la tachycardie, des vomissements, de la toux, un sentiment prononcé de fatigue, une perte de l’appétit, des crachements de sang. En cas d’une infection pulmonaire, tout mouvement précipité vous provoque des douleurs au niveau du plexus. Tout effort entraîne un sentiment douloureux au niveau de vos bronches. Vous avez du mal à respirer ou à reprendre votre respiration. L’air ne passe plus bien dans vos bronches comme si elles étaient bouchées. Dans les cas les plus extrêmes, vos ongles et vos lèvres se teinteront d’une couleur bleuâtre qui pourra en cas d’aggravation tourner au gris. La pollution, le tabac sont deux des principales causes d’un problème pulmonaire puisqu’ils transportent dans vos poumons et dans vos bronches des particules malveillantes qui maltraitent vos alvéoles et provoquent des bronchites en séries, des bronchiolites, ou chez les plus jeunes enfants, des pneumocoques.

infection pulmonaireIl ne faut jamais plaisanter lorsque survient une infection pulmonaire et le plus sage est de se rendre dès l’apparition des premiers symptômes chez votre médecin de famille qui saura mieux que quiconque préconiser un traitement infection pulmonaire. Après une auscultation en profondeur de vos poumons effectuée grâce à son stéthoscope, puis par le biais d’une radio des poumons, il vous recommandera un traitement infection pulmonaire à même de vous remettre sur pied. S’il avère que votre infection pulmonaire ne présente en aucun cas un danger pour votre santé, qu’elle n’est qu’une simple toux certes gênante, mais pas grave en soi, il vous conseillera du repos, des vitamines, un bon sirop contre la toux et une alimentation appropriée. Par contre, en cas de bronchite sévère, il passera directement par la case antibiotique qui sont les seuls médicaments appropriés à même de lutter contre cette maladie qui n’est pas à prendre à la légère. Une bronchite mal soignée ou pas soignée du tout peut très vite dégénérer en une pneumonie redoutable qui à son tour mettra votre vie en péril. Souvent il vous prescrira un antibiotique à base d’amoxicilline ou érythromycine. Ne jouez pas avec votre santé en prétextant que ce n’est rien du tout, que vous avez simplement attrapé un mauvais rhume et que dans quelques jours tout ceci sera déjà oublié. Une toux répétée, grasse ou sèche, une respiration sifflante doivent constituer des signaux suffisants pour vous conduire derechef chez votre médecin traitant. Plus vous attendrez et plus des complications de tout ordre peuvent surgir et engager votre diagnostic vital. Vous n’êtes pas invincibles. Vos poumons sont malmenés à longueur de temps par la pollution présente dans l’atmosphère saturée de particules nuisibles que vous avalez sans même vous en rendre compte. N’aggravez pas votre cas en continuant à fumer. Ce serait tout bonnement suicidaire. Une infection pulmonaire peut débuter par une simple quinte de toux puis dégénérer très vite en une bronchite ou une pneumonie qui non seulement vous mettra à plat, mais de surcroît, si elle n’est pas traitée avec des antibiotiques puissants, sera à même de mettre vie en danger.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions

23 commentaires récents :
  • Yaalaoui a écrit :

    J’ai eu cette maladie déjà 2 fois cette année et j’ai dû prendre des antibiotiques comme traitement. Présentement, je fais de la fièvre et je crois que l’infection est revenue. Que faire?

  • Rodriguez a écrit :

    Je vous écris pour vous dire que ma fille a une infestion pulmonaire avec des antécédents médicaux (purpura, flébite et ambolie pulmonaire). J’ai très peur, elle a vingt ans et ne prend pas cela au sérieux, car elle a en marre d’aller se faire hospitaliser. L’ambolie est parti avec une prescription médicale (Préviscan et bas de contention). Ma fille a été hopitalisée d’urgence à l’hôpital St-Joseph de Marseille. Notre médecin de famille lui a fait faire un bilan et doit prendre des antibiotiques, mais comme elle travaille, celle-ci pense qu’à son copain et au travail pour cohabiter ensemble, mais j’ai beau lui dire que son infection pulmonaire est grave, mais elle le prend à la légère. Que dois-je faire pour lui faire comprendre la gravité d’une telle infection?

  • Moez a écrit :

    Lorsque l’appareil respiratoire est affecté par une anomolie, ceci peut affecter le transit alimentaire et engendrer une constipation.

  • Jeremy a écrit :

    Bonjour, j’ai un ami qui m’a dit qu’il avait une infection aux poumons, qu’il était à la piscine et est tomber. À l’arrivée des pompiers, il n’arrivait plus à respirer. Il a fait une radiographie et a dû avoir une opération. Il m’a mentionné qu’il pouvait en mourrir, est-ce possible?

  • Michel a écrit :

    Bonjour, j’ai un ami qui vient d’attraper une infection pulmonaire. Il affirme que cela est dû au médicament prescrit par son médecin ou son pharmacien. Comment est-ce possible? J’ai beaucoup de doute sur cette affirmation.

  • Sébastien a écrit :

    Bonjour, j’ai une infection pulmonaire et je voudrais savoir si ça pourrais venir de la fibre de verre des matériaux que je travaille (fines particules de poussière). Puis, je suis en contact avec la poussière d’aluminium, de ferraille et de bois exotique et en contact avec divers produits dégraissant tout en précisant que j’ai un masque anti-poussière. Merci de me répondre.

  • J-P a écrit :

    Bonjour, mon amie a une infection pulmonaire et se soigne par antibiotique. Cela peut-il être contagieux par le contact tactile ou buccale? Merci de votre réponse.

  • Amadou a écrit :

    Je voudrais savoir comment je pourrais guérir mon infection pulmonaire dans les délais les plus bref.

  • Rosanpao a écrit :

    Est-ce qu’une infection pulmonaire peut entraîner des sensations de chaleur aux joues après les repas et une sensation de rétrécissement des globes oculaires et une baisse de la vue?

  • Cleo a écrit :

    Bonjour, je suis agée de 26 ans et depuis 15 jours, j’ai des douleurs. Cela a commencé par le dos, puis la cage thoracique. Mon médecin m’a prescrit une analyse de sang, rien d’anormal, mais depuis aucun médicament n’est efficaces. On m’a prescrit du Skenan et Activskenan. Depuis deux jours, je tousse et crache. Quand je respire, j’ai une douleur et un point sous le sein gauche. Je dois passer un IRM, mais dans 4 semaines. Faut-il que j’attends ou aller aux urgences? Merci d’avance.