Tout savoir sur l'infection pulmonaire
infection-pulmonaire-11.jpginfection-pulmonaire-12.jpginfection-pulmonaire-13.jpginfection-pulmonaire-14.jpginfection-pulmonaire-15.jpg

Traitement infection pulmonaire

Traitement infection pulmonaire

Il y a fort à parier que, si vous suivez un traitement infection pulmonaire, c’est que vous souffrez d’une bronchite ou d’une pneumonie, deux maladies sévères de l’appareil respiration qui fatiguent l’organisme et vous mettent à plat. Le simple fait de respirer vous provoque des douleurs importantes. Vous avez une respiration sifflante. Vous ne parvenez pas à gonfler vos poumons au maximum. Vous avez de la fièvre, vous souffrez d’un manque d’appétit, vous vous fatiguez très vite. Votre moral est en berne, vous ne distinguez pas encore le bout du tunnel, vous avez cette impression des plus désagréables que, plus jamais, vous ne pourrez goûter aux joies simples d’une existence qui décline des jours heureux. Vous vous montrez irritable envers les membres de votre famille, vous passez vos journées au lit, vous avez de la tachycardie.

Autant de symptômes qui demandent de requérir à un traitement infection pulmonaire. Ce traitement est impératif. N’essayez pas de vous convaincre que vous souffrez juste d’un petit rhume de rien du tout, que ce n’est pas cela qui va vous empêcher de travailler, que vous êtes solide comme un roc et pas une midinette qui s’affole dès qu’elle toussote un peu. S’il elle n’est pas prise à temps, une infection pulmonaire non soignée peut avoir des conséquences gravissimes sur votre santé. Ravalez votre fierté, vous n’êtes pas un surhomme ou wonderwoman, et allez consulter au plus vite votre médecin traitant. Ce dernier vous interrogera sur le mal dont vous souffrez, essayera, grâce à une auscultation en profondeur, de déterminer l’origine de vos douleurs, et le cas échéant, vous proposera de passer une radio des poumons qui l’aidera à déterminer un diagnostic pertinent et fiable. Ce n’est qu’une fois tous ces éléments réunis qu’il décidera de quelle sorte de traitement vous avez besoin.

Le plus souvent un traitement infection pulmonaire consistera à avaler, à intervalles réguliers, des antibiotiques qui permettront de combattre le mal qui vous ronge, de combattre la maladie et de vous permettre de vous rétablir au plus vite. Même si au début, la prise de ces médicaments vous abrutira quelque peu et vous mettra à plat, continuez à les prendre. Ce sont vos meilleurs complices pour venir à bout de cette respiration sifflante, de cette toux continuelle, de cette fatigue immense qui s’est installée en vous. Notez que quand bien même vous vous rétablirez, n’interrompez pas la prise de vos antibiotiques afin d’éviter toute rechute. Ne vous dites pas, voilà mon traitement infection pulmonaire a marché, je suis tiré d’affaire, plus besoin d’absorber ces gélules. Ce serait là faire montre de légèreté et constituerait une grave erreur. Vous aurez l’impression d’être en pleine forme alors que secrètement, la maladie fourbit de nouvelles armes, et que tôt ou tard, elle va déclencher une nouvelle offensive.

Suivez à la lettre votre traitement infection pulmonaire. Ne vous improvisez pas médecin. Ne décrétez pas que vous savez mieux que quiconque ce qui est bon pour vous et ce qui ne l’est pas. Vous devez avoir une confiance absolue en votre praticien. Ce sont des professionnels de santé qui, forts de leurs expériences, savent exactement comment traiter ce genre de maladies. Votre docteur par exemple vous conjura, si vous êtes un fumeur, d’arrêter sur-le-champ d’allumer des cigarettes. C’est une mesure de bon sens. Déjà que vos poumons sont mis à rude épreuve par des virus virulents, n’aggravez pas votre cas en respirant de la fumée qui va venir encrasser encore plus vos poumons. Ce serait tout bonnement suicidaire. Évitez aussi, si surgit un pic de pollution, de sortir de chez vous. Vous êtes convalescent et respirer un air saturé en particules de monoxyde de carbone provoquerait une rechute certaine. Un traitement pour infection pulmonaire est indiqué pour vous aider à combattre une bronchite ou une pneumonie. Suivez-le à la lettre, et vous verrez, dans quelques jours, vous commencerez à en ressentir les bienfaits.

17 Réponses à “Traitement infection pulmonaire”

  1. Michael Yao dit :

    Je souffre d’une infection pulmonaire depuis plus d’un mois et je n’arrive pas à me soigner parce que j’ai rien. Aidez-moi avec vos conseils, peut-être que je pourrai arriver à me soigner.

  2. Michel dit :

    « Ne vous improvisez pas médecin ». Michael Yao: je crois que le message est clair! Prendre rdv chez le medecin est la meilleure solution, l’automédication faut pas en abuser!!!

  3. Eliza dit :

    Fev. 2013: Cela fait plus de 2 ans que je traine une infection. Un médecin traitant m’a suggéré « Pneumorel » … inefficace, un ORL n’a rien vu et m’a adressé à un copain pneumologue (consultation + chère) qui n’a rien détecté et j’en suis toujours à râcler constamment pour respirer. C’est fatigant. Je pense que mon organisme aurait besoin d’être boosté. Il ne me reste que le web à consulter pour espérer trouver un remède de grand-mère!

  4. Jean dit :

    Je n’ai pas trop de problème à respirer, mais ma mère a dit que quand j’étais enfant, le médecin a dit que j’avais une petite infection. Les médecins me prescrivent généralement des antibiotiques, mais je ne suis pas convaicu que ça me guérira complètement. Conseillez-moi s’il-vous-plait!

  5. Bouzid dit :

    Je souffre depuis 4 ans d’une genre de boule à la droite au-dessous des côtes. Elles me font mal et lorsque je ne repire pas et que cette boule essaie de passer, c’est comme si le canal de conduite respiratoire retressit. Merci de me dire quoi faire, car j’ai du mal à respirer.

  6. Yelebeogo dit :

    Bonjour, ma question est la suivante: est-ce qu’une personne âgée peut avoir l’asthme? Si oui, quels sont les symptômes de la manifestation de l’asthme chez les sujets âgés? Cordialement!

  7. Mohamed dit :

    Ça fait exactement 30 jours que je souffre de troubles respiratoires, une toux sèche, avec des brulûres au niveau de la poitrine. Au reveil le matin, je suis sans voix, j’arrive à m’exprimer difficilement. Le médecin m’a prescrit la première fois un traitement avec des antibiotiques. Après une semaine, pas de résultat. Il m’a ensuite prescrit du solumedrol 40 en injection pendant afin de libérer les bronches, c’est ce qui s’est passé réellement. Aprés, il m’a donné un antibithique assez fort, du Zennat, pendant une semaine. Je sens que je vais mieux, mais je ne sais pas encore. Ce que je voudrais savoir: est-ce que c’est vraiment le traitement qu’il fallait? Merci de m’éclairer.

  8. Amira dit :

    Il y a deux jours que mon père respire mal, fatigue tragique et il crache du sang. Après l’avoir pris d’urgence à l’hôpital, les médecins lui on prescrit un traitement de basique, on attend qu’il fasse son effet et j’espère qu’il va vite guérir.

  9. Mike dit :

    Je souffre d’infection pulmonaire et je sais que la cause principale de mon mal est la cigarette. Je voudrais s’il-vous-plait que vous m’aidiez à pouvoir arrêter la cigarette. On m’a parlé de volonté, mais apparemment, c’est plus fort que moi. Merci d’avance.

  10. Antoine dit :

    Je souffre d’une douleur à l’intérieur de mon dos. De plus, je ressens une forte douleur dans mon poumon quand je respire. Je voudrais savoir si c’est une infection pulmonaire.

  11. Mary-Ann dit :

    Bonjour, ma mère souffre d’une infection pulmonaire qui s’est développée très rapidement et maintenant, elle est aux urgences sous assistance respiratoire. Son cas m’inquiète vraiment, car les médecins ont dit qu’actuellement tout ce qu’ils peuvent faire est d’essayer de stabiliser la respiration avant de nous orienter vers un spécialiste. Cependant, le temps passe et sa situation ne s’améliore pas.

  12. Élisabeth dit :

    J’ai très mal à la poitrine depuis 2008. J’ai passé tous les examens et les radiographies que mon médecin m’a prescrit et le diagnostique montrait une infection pulmonaire. Par la suite, j’ai suivi le traitement normalement comme le médecin me l’avait demandé. Je suis allée passer toutes mes visites de suivi de santé et je prenais du mieux. Par contre, en juin de cette année, j’ai recommencé à ressentir une douleur au même endroit. Je suis donc allé repasser tous les mêmes examens et radiographies qu’en 2008, mais les résultat se sont avérés négatifs! Mon médecin m’a quand même prescrit le traitement de la fois précédente. À ce jour, le traitement est terminé, mais depuis le mois d’août, j’ai la sensation de ne pas respirer normalement.

  13. Pamela dit :

    J’ai une douleur atroce à la poitrine ou au poumon. J’ai passé une radiographie pulmonaire et le radiologue m’a dit que le résultat semble mauvais pour mes poumons, mais sans plus! J’ai un rendez-vous chez le médecin dans quelques jours et j’ai peur d’apprendre le diagnostic exact. Les autres symptômes que j’ai sont une difficulté à bien respirer, douleur derrière le dos et je tousse souvent. J’espère que ce n’est pas le cancer du poumon. Je voudrais savoir si cette maladie du poumon est soignable?

  14. sams dit :

    Comment allez vous Paméla?

  15. monguillon dit :

    Ma Grand mère a attrapé une infection urinaire qui est monté dans les poumons, est vraiment grave? Peut-elle etre guérit…? Je m’inquiète énormément. . :(

  16. willy dit :

    Je souffre d’une pneumopathie parenchymateuse hilaire droite culs de sac pleurarux libres.j’était mis sur antibiotique après le traitement j’ai un contrôle post-therapeutique le resultat est le suivant:sur les plans pleuro-parenchymateux :syndrome vasculaire a confronter a la clinique .Discrete opacite en verre depoli hilo-cardio-phrenique droite.Culs de sac pleuraux cardio-phrenique et costo-diaphragmatiques libres. Je mange bien je n’ai les fievres et pas beaucoup de fatique mais je resent toujours les douleurs toraxiques .Donc je voudrais que vous m expliquiez un peu de quoi je souffre exactement et quel traitement qu’il faut?.Merci

  17. willy dit :

    Malgre ce bilan que je vous est fait etat quei est le traitement qu’il faut?Et je voudrais savoir qu’est ce que une pleuro-parenchymateux ?etculs de sac pleuraux cardio-phrenique et costo-diaphragmatiques libres?

Faites-nous part de vos commentaires ou questions